E.S.TER est née…………….

Posté par Tehonovahine le 1 décembre 2011

fenixremix1.jpgVoilà une bonne nouvelle qui va dans le sens du développement durable et qui démontre une fois de plus que Ségolène Royal travaille et travaille encore. Pour nous ici, aux Tuamotu, le soleil c’est la vie, il nous permet tant et tant de choses, il est là chaque jour, plus ou moins fort, mais toujours là.

Lancement d’E.S.TER. (Electricité Solaire des Territoires), l’électricité solaire compétitive. 

Ségolène Royal a présenté lors d’une conférence de presse à Paris le projet en présence de l’industriel Thierry Lepercq, Président de Solaire Direct, et des distributeurs d’électricité  Il s’agit d’un nouveau modèle économique pour le développement du photovoltaïque en France, qui permet de produire et vendre de l’électricité solaire à prix compétitifs malgré le désengagement du gouvernement (tarifs d’achat revus à la baisse en mars 2011). S’il était généralisé au plan national, on produirait l’équivalent de 10 centrales nucléaires. Un autre modèle est donc possible pour la mutation énergétique. 

Pour les professionnels de l’énergie, ce modèle économique a un caractère révolutionnaire (enfin des énergies renouvelables compétitives) et les professionnels attendent un retentissement international.  Le projet E.S.TER. a pu voir le jour grâce à la volonté et au partenariat entre la Région Poitou-Charentes, Solaire Direct, Sorégies et Séolis (entreprises locales de distribution d’électricité de Poitou-Charentes). 

Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et abordable ? E.S.T.E.R., le premier dispositif durable pour le développement de l’énergie solaire sur les territoires est un modèle unique, stipulant pour la première fois en Europe, une vente de gré à gré d’électricité solaire à un prix très compétitif. 

Lire la suite… »

Publié dans Ecologie | Pas de Commentaire »

« L’ARGENT REND FOU. LES HOMMES SONT FOUS. »

Posté par Tehonovahine le 27 novembre 2011

francelibert.gifCe sont les dernières paroles de cette grande dame qu’a été et restera Danielle Mitterand. Au revoir Madame.

Sur les deux écrans géants placés devant l’abbaye, Danielle Mitterrand a livré ses leçons, à travers un documentaire réalisé avec l’actrice Mélanie Laurent, en voix off. « Pour obtenir le minimum, il faut être très radicale », a-t-elle dit. Avec ses mains, elle scande ces trois phrases, ponctuées de silences : « L’argent rend fou. Le profit rend fou. Les hommes sont fous. »  A cette militante, qui n’a pas été « la dame patronnesse de la charité elyséenne », comme l’a dit Michel Joli le secrétaire général de France-Liberté, son fils Gilbert a rendu un émouvant hommage, familial et intime. Il a évoqué la rebelle, la mère généreuse, l’épouse d’un homme duquel elle avait dit en 1996, tout proche de la fin : « Nous respectons sa façon de sortir de la scène. François ne meurt pas ». Gilbert Mitterrand, la voix chargée d’émotion, a dit à son tour : « Maman ne meurt pas, Danielle ne meurt pas. Au revoir ma Lolo ».  Pétrie de laïcité depuis l’enfance, croyait-elle, comme son mari « aux forces de l’esprit » ? Elle voulait « un minuscule hommage posthume ». Elle aura peut-être su qu’il était couvert de fleurs. 

Béatrice Gurrey (Le Monde )

 

Publié dans Dans la presse | Pas de Commentaire »

Lettre aux sceptiques et autres critiqueurs permanents de l’équipe de France de rugby

Posté par Tehonovahine le 16 octobre 2011

relexoct2011rugby005.jpgEn cette soirée de demie finale de la coupe du monde de rugby, nous avons passé une très bonne soirée au restaurant Opareke du village de Pouheva entre amis fans de rugby devant de colossales assiettes de moules frites Nous avons assisté à la  victoire sur le fil de la France contre le Pays de Galle. Bravo les Bleus qui ont su résister par une belle défense et une splendide solidarité contre des  diables rouges plus costauds et plus jeunes mais moins matures. Ma seule déception est d’avoir été entourés par les éternels critiqueurs et sceptiques du rugby français, ceux qui ne sont jamais contents que l’on gagne ou que l’on perde, jamais rien ne va. Ont-ils seulement mouillé leur chemise sur des terrains de rugby? (moi oui, même si je suis une femme j’ai joué, 15 des Lionnes auscitaines). Le rugby, je l’aime, je le vis intensément et je trouve que c’est toujours un beau spectacle, celui de la vie. Alors pour tous ces grincheux, j’ai relevé différents avis sur internet, des avis positifs bien sûr, je zappe tous les autres, ils ne servent à rien. J’espère que certains liront et redonneront à leur petite vie de frustrés un peu de soleil. A bon entendeur salut!

« - Au final, le miracle est français… car sa défense a encore une fois été déterminante (encore un très grand Bonnaire), car son alignement en touche fut particulièrement efficace, car le pied gauche de Morgan Parra n’a pas tremblé.

- La France peut remercier les buteurs gallois qui ont fait chou blanc, mais elle peut aussi revendiquer une force de caractère assez incroyable. Humiliée contre les Tongiens, relancée contre les Anglais, assiégée et martyrisée contre les Gallois…elle n’a jamais lâché, elle y a toujours cru.

-Quelle est votre image du rugby ? Les français ont fait ce qu’ils ont pu. Et avec courage et obstination, des « guts » comme disent les anglo-saxons, ils ont réussi à contenir les gallois. Moi, je trouve que c’est une magnifique image du rugby, puisque c’est un sport dans lequel sans tricher et avec un peu de chance, sans avoir pu déployer tous son talent, une équipe réussit à vaincre

- On dira que ce ne sont pas les Français qui ont gagné, mais les Gallois qui ont perdu. Et alors ? Ce sont EUX qui ont raté leurs coups de pied au but. Ce sont EUX qui n’ont pas réussi à marquer plus d’un essai. Je suis sûr qu’ils ne s’en prendront qu’à eux-mêmes en grands joueurs qu’évidemment ils sont.

- Il y avait du collectif et de la solidarité, et c’est aussi cela une équipe de rugby.

- Les commentaires sont souvent extrêmes : les Français sont tour à tous portés au pinacle ou voués aux gémonies. Et si la vérité était entre les deux ?

- Ce sont juste des hommes, qui parfois réussissent mieux que d’autres, et qui ont comme chacun de nous à affronter leurs démons (parfois habillés en rouge).

- Sur le terrain, j’ai vu un XIV gallois magnifique, magique, jeune et jouant, promettant monts et merveilles mais qui ne sont pas encore réalistes. A côté j’ai vu un XV français déjouant, subissant une furie rouge incroyable, mais étant les meilleurs en mélée et en touche, avec un réalisme incroyable et ne lâchant rien en défense alors qu’ils auraient pu tout laisser tomber devant la vigueur galloise.

Lire la suite… »

Publié dans sports | Pas de Commentaire »

Solidarité, dignité, honnêteté… mon vote ira à Ségolène Royal.

Posté par Tehonovahine le 7 octobre 2011

srtahiti.jpg   Le travail acharné, le courage de ne jamais rien lâcher, la fidélité aux engagements pris vont faire la différence en faveur de  la candidate qui fera ce qu’elle a dit.

« Je voudrais vous dire que je souhaite prolonger la belle histoire, de la précédente élection présidentielle ; celle qui a apporté à la candidate de la gauche 17 millions de voix. Je voudrais vous dire que vous ne vous êtes pas trompés, à ce moment-là, car aujourd’hui la France ne ressemblerait pas à ce que va nous laisser le pouvoir sarkozyste : une France abîmée, une France dégradée. Et la France mérite beaucoup mieux ; avec tous les talents, et toutes les énergies que je rassemblerai. Je rendrai aux français le respect qui leur est dû. Et je réparerai les solidarités. Je rendrai la dignité, et même la noblesse à la fonction présidentielle, une fonction exercée dans la sobriété et dans l a proximité avec les citoyens, en m’appuyant sur eux, sur cette force citoyenne qui va à nouveau se lever. Ma détermination à faire des réformes indispensables, vous la connaissez. Je fais ce que je dis. Je soulèverai tous les français qui veulent que ça change, et qui veulent, pour leurs enfants, un avenir bien meilleur. »

Ségolène Royal

 

 

Publié dans Politique | Pas de Commentaire »

Relisez donc les premiers chapitres du « Capi­taine Fracasse »

Posté par Tehonovahine le 5 octobre 2011

capitainefracasse.jpg    Lu dans la Dépêche du midi.

Tarbes fête cette année le bicentenaire de la naissance de Théophile Gautier. Journaliste, poète, romancier… L’occasion ou jamais de redécouvrir l’un des plus grands écrivains français, père du Capitaine Fracasse. Décidément, rien ne va. II pleut sur Paris. Ernesta est à l’étranger. Et la publication des « Trésors d’art de la Russie » tourne à la Bérézina fi­nancière… Changer d’air en ce mois de septembre 1859 pour faire « provision de soleil » ? Théo­phile Gautier en a besoin, Direc­teur du Moniteur Universel, son ami Julien Turgan est à Tarbes. II lui dit « viens ». Théophile Gautier prend la diligence, cap au sud. Et « ce séjour de 24 heures sera son unique retour dans sa ville natale », explique Monique Certiat, directrice des archives municipales de Tarbes devant le portrait du « poète impeccable » à qui Baudelaire dédia «Les Fleurs du Mal». Tarbes… Pierre Jules Théophile Gautier y est en effet né le 30 août 1811. Sur l’étroite maison rose, une plaque en témoigne, au 34 de la rue Brauhauban. Mais il en est parti à 3 ans. Un père promu homme de confiance de l’abbé de Montesquiou, lui-même nommé ministre de l’Intérieur de Louis XVIII le 1 avril 1814; une situation avantageuse dans la capitale pour la famille comme survient la Restauration… 

Lire la suite… »

Publié dans Lire | Pas de Commentaire »

Sarkozy: l’heure de faire le ménage — réponse incroyable!

Posté par Tehonovahine le 5 octobre 2011

karachi.gif Message reçu du site www.avaaz.org

La pression monte! Allons jusqu’à 100 000 signatures d’ici mercredi, jour où nous allons remettre la pétition à l’occasion d’une action spectaculaire à l’Elysée. Signez et faites suivre ce message à tous vos contacts

Chers amis en France,

Le Président Sarkozy bloque l’enquête judiciaire sur l’affaire Karachi, l’énorme scandale de corruption lié à des contrats d’armement au Pakistan. Mais un immense appel citoyen pourrait l’obliger à lever le secret défense sur les documents nécessaires à la justice pour dévoiler la vérité et assainir notre démocratie. Signez la pétition dès maintenant: Le constat est choquant! Le Président Sarkozy bloque en ce moment l’enquête judiciaire sur l’affaire Karachi, l’énorme scandale de corruption qui implique deux de ses plus proches amis mis en examen pour des pots-de-vin présumés dans des contrats d’armement avec le Pakistan. Seul un immense tollé général aujourd’hui pourrait l’obliger à dévoiler la vérité. La commission chargée du secret défense a recommandé la déclassification de documents relatifs à l’affaire et l’étau judiciaire se resserre autour de l’entourage proche de Sarkozy, mais celui-ci fait la sourde oreille dans l’espoir de voir ce feuilleton nauséabond s’éteindre. Or, à l’approche de l’élection présidentielle, Sarkozy ne peut se permettre d’ignorer les citoyens — si nous sommes suffisamment nombreux à réclamer une totale transparence dès maintenant, nous pourrions l’obliger à révéler les secrets de Karachi et mettre en lumière la corruption. Ce scandale pourrait inclure un financement politique illégal et la mort de 15 personnes, dont 11 ingénieurs français — il est temps de dévoiler les faits! Faisons résonner aujourd’hui un gigantesque cri d’indignation et appelons Sarkozy à déclassifier immédiatement les documents nécessaires à l’enquête et à réformer le système. Signez la pétition et envoyez-la à tous vos contacts, nous la présenterons près de l’Elysée à Paris quand nous aurons atteint 100 000 signatures: http://www.avaaz.org/fr/france_levee_du_secret_defense/?vl

Il y a quelques jours, deux hauts responsables de la campagne d’Edouard Balladur pour l’élection présidentielle de 1995 – des amis proches de Sarkozy – ont été mis en examen pour complicité et recel d’abus de biens sociaux. Ils sont soupçonnés d’avoir ramené en France des valises de billets issus de pots-de-vin mis en place lors de la vente de sous-marins français au Pakistan, argent sale qui aurait servi au financement de la campagne. Les enquêtes en cours établissent aujourd’hui un lien sérieux avec la mort tragique de 11 ingénieurs français dans un attentat à la bombe à Karachi en 2002, la justice étudiant la piste d’une vengeance pour commissions impayées. Les familles en deuil et les citoyens attendent désespérément des réponses, mais jusqu’à présent le gouvernement a fait obstacle à cette enquête longue et dérangeante en se cachant derrière le principe du secret défense. L’année dernière, Sarkozy avait déclaré qu’il déclassifierait les documents portant sur l’Affaire Karachi « en temps et en heure ». L’heure est venue: la Commission Consultative du Secret de la Défense Nationale a recommandé la déclassification d’une série de documents demandés par la justice, et plusieurs députés ont invité Sarkozy à suivre cet avis. Une mobilisation citoyenne massive pourrait obliger le Président à dévoiler tous les documents. Les citoyens sont outrés par l’état de la politique et choqués par les récents scandales, qu’il s’agisse des révélations sur des valises de billets de dictateurs africains qui auraient financé des partis politiques français, ou de l’espionnage par le gouvernement de journalistes enquêtant sur « l’affaire Bettencourt ». Mais des juges et des politiciens résistent, et en cette période électorale, un appel public retentissant demandant à Sarkozy de faire le ménage dans notre démocratie pourrait conduire au changement dont nous avons besoin. Signez la pétition et envoyez-la à tous vos contacts, nous la présenterons au côté d’un réveil géant près de l’Elysée avec le message suivant: « Sarkozy: il est temps de révéler les secrets de Karachi »: http://www.avaaz.org/fr/france_levee_du_secret_defense/?vl

La corruption est comme de l’arsenic dans l’eau de nos démocraties, partout dans le monde. De l’Inde à l’Italie et au Brésil, les membres d’Avaaz agissent avec succès pour extraire ce poison de la politique et remettre nos gouvernements au service des citoyens. Aujourd’hui, à nous de faire en sorte que les responsables politiques français comprennent que nous ne les laisserons plus polluer la politique dans notre pays.

Avec espoir et détermination,

Luis, Benjamin, Alice, Alex, Ricken, Stéphanie et toute l’équipe d’Avaaz

Publié dans Politique | Pas de Commentaire »

Il y a des indignés….c’est déjà bien….

Posté par Tehonovahine le 29 mai 2011

jaurs.jpgMais vous la jeunesse allez au-delà de l’indignation et lisez ou relisez le discours à la jeunesse  prononcé en 1903 à Albi par Jean Jaurès puis cherchez des solutions, l’avenir vous appartient.

MESDAMES,
MESSIEURS,
JEUNES ÉLÈVES,

C’est une grande joie pour moi de me retrouver en ce lycée d’Albi et d’y reprendre un instant la parole. Grande joie nuancée d’un peu de mélancolie ; car lorsqu’on revient à de longs intervalles, on mesure soudain ce que l’insensible fuite des jours a ôté de nous pour le donner au passé. Le temps nous avait dérobés à nous mêmes, parcelle à parcelle, et tout à coup c’est un gros bloc de notre vie que nous voyons loin de nous. La longue fourmilière des minutes emportant chacune un grain chemine silencieusement, et un beau soir le grenier est vide. Mais qu’importe que le temps nous retire notre force peu à peu, s’il l’utilise obscurément pour des œuvres vastes en qui survit quelque chose de nous ? Il y a vingt deux ans, c’est moi qui prononçais ici le discours d’usage. Je me souviens (et peut-être quelqu’un de mes collègues d’alors s’en souvient-il aussi) que j’avais choisi comme thème : les Jugements humains. Je demandais à ceux qui m’écoutaient de juger les hommes avec bienveillance, c’est-à-dire avec, équité, d’être attentifs dans les consciences les plus médiocres et les existences les plus dénuées, aux traits de lumière, aux fugitives étincelles de beauté morale par où se révèle la vocation de grandeur de la nature humaine. Je les priais d’interpréter avec indulgence le tâtonnant effort de l’humanité incertaine. Peut-être dans les années de lutte qui ont suivi, ai-je manqué plus d’une fois envers des adversaires à ces conseils de généreuse équité. Ce qui me rassure un peu, c’est que j’imagine qu’on a dû y manquer aussi parfois à mon égard, et cela rétablit l’équilibre. Ce qui reste vrai, à travers toutes nos misères, à travers toutes les injustices commises ou subies, c’est qu’il faut faire un large crédit à la nature humaine ; c’est qu’on se condamne soi-même à ne pas comprendre l’humanité, si on n’a pas le sens de sa grandeur et le pressentiment de ses destinées incomparables. Cette confiance n’est ni sotte, ni aveugle, ni frivole. Elle n’ignore pas les vices, les crimes, les erreurs, les préjugés, les égoïsmes de tout ordre, égoïsme des individus, égoïsme des castes, égoïsme des partis, égoïsme des classes, qui appesantissent la marche de l’homme, et absorbent souvent le cours du fleuve en un tourbillon trouble et sanglant. Elle sait que les forces bonnes, les forces de sagesse, de lumière, de justice, ne peuvent se passer du secours du temps, et que la nuit de la servitude et de l’ignorance n’est pas dissipée par une illumination soudaine et totale, mais atténuée seulement par une lente série d’aurores incertaines. Oui, les hommes qui ont confiance en l’homme savent cela. Ils sont résignés d’avance à ne voir qu’une réalisation incomplète de leur vaste idéal, qui lui-même sera dépassé ; ou plutôt ils se félicitent que toutes les possibilités humaines ne se manifestent point dans les limites étroites de leur vie. Ils sont pleins d’une sympathie déférente, et douloureuse pour ceux qui ayant été brutalisés par l’expérience immédiate ont conçu de pensées amères, pour ceux dont la vie a coïncidé avec des époques de servitude, d’abaissement et de réaction, et qui, sous le noir nuage immobile, ont pu croire que le jour ne se lèverait plus. Mais eux-mêmes se gardent bien d’inscrire définitivement au passif de l’humanité qui dure les mécomptes des générations qui passent. Et ils affirment avec une certitude qui ne fléchit pas, qu’il vaut la peine de penser et d’agir, que l’effort humain vers la clarté et le droit n’est jamais perdu. L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’invincible espoir.

Lire la suite… »

Publié dans Politique | 1 Commentaire »

Mon ami Marere s’est fait mordre par un requin

Posté par Tehonovahine le 19 avril 2011

amidugrandbleu.jpg Mon cher et tendre Tehonotane a pris sa plume pour vous parler de son ami pêcheur, Marere.

Ce matin, une fois de plus, Marere a amené à la pêche, dans le lagon, deux touristes. Certains se contentent d’une gentille promenade en laissant traîner leurre – un rapala les spécialistes – cela suffit très souvent pour remonter un mérou une belle carangue. La pêche de celle-ci est assez sportive car il faut mouliner pendant un bon moment avant qu’elle ne cède. D’autres préfèrent une pêche à la palangrote, il suffit de trouver une « patate » de corail, de s’y amarrer et de jeter à l’eau plusieurs lignes munies d’un bernard-l’ermite. La récolte consiste en une variété de mérou – de 0k5 à 3k – en filets avec un beurre blanc c’est délicieux. Les plus téméraires se jettent à l’eau avec Marere.

Ce fut le cas ce matin, on me l’a raconté car exceptionnellement je n’y étais pas. Plusieurs poissons avaient déjà été harponnés – avec un fusil sous-marin – et remontés sur le bateau – lorsque je suis présent je me charge d’écailler les prises et de les vider – quand Marere se trouva face à un tonu rouge -kito en paumotu – de belle taille. Il avait auparavant aperçu plusieurs requins à pointe noire qui sont très fréquents dans le lagon et sont sans cesse à l’affût de tout ce qui se mange. Il faut avoir vu une fois nettoyer du poisson au bord du lagon et constater en quelques minutes la présence d’une demi-douzaine de ces charmantes bêtes, oh ! Pas très grands, un mètre environ mais qui peuvent s’approcher de l’homme jusqu’à le frôler.

Lire la suite… »

Publié dans Nature | Pas de Commentaire »

Le gouvernement peut…..Yes it can!

Posté par Tehonovahine le 15 avril 2011

hausseprixessence.jpg On ne peut rien faire pour la hausse du carburant, mais si Monsieur le Président, il y a une solution, vous devriez écouter votre ex rivale, elle, au moins, elle n’est pas dans le camp de Total.Les Anglais, eux ne tournet pas en rond et ont déjà bloqué le prix de l’essence et ne se contentent pas d’effets d’annonces.

 Chers amis, chères amies,

Comme je vous l’avais indiqué, j’étais hier l’invitée de l’émission Elysée 2012 sur Itélé.Au cours de cette interview, j’ai fait une proposition très simple, très concrète et immédiatement perceptible par les Français, pour lutter contre la vie chère au moment où les prix des carburants atteignent des montants insupportables : que le Premier Ministre prenne un décret bloquant le prix de l’essence.

Cette possibilité, utilisée en 1990 par Pierre Bérégovoy, est ouverte pour une durée de 6 mois par l’article L 410-2 du code du commerce : « Le gouvernement arrête, par décret en Conseil d’État, contre des hausses ou des baisses excessives de prix, des mesures temporaires motivées par une situation de crise, des circonstances exceptionnelles, une calamité publique ou une situation manifestement anormale du marché dans un secteur déterminé. ». Il est évident que la situation actuelle dans les pays arabes justifie pleinement le recours à ce blocage des prix. Au gouvernement d’avoir le courage de s’en saisir.

Ce serait une bonne réponse aux propos scandaleux du PDG de Total qui annonce le litre d’essence à deux euros alors que son entreprise ne paie pas un centime d’euro d’impôt sur les sociétés en France.

Et ce serait surtout le seul moyen de soulager les Français obligés de prendre leur voiture pour aller travailler, notamment dans les zones rurales et péri-urbaines.

 

Bien amicalement 

Ségolène Royal 

 

Blog : http://www.leblogdesegoleneroyal.fr

Publié dans Politique | 1 Commentaire »

Merci à Aimé Césaire

Posté par Tehonovahine le 6 avril 2011

images.jpg Chers amis,  Je me rendrai demain mercredi 6 avril à l’hommage rendu à Aimé Césaire au Panthéon. C’est l’occasion pour moi d’exprimer ma reconnaissance pour son engagement en tant que président du comité national de soutien lors de la campagne présidentielle de 2007. Voici le message que je lui adresse pour que sa mémoire et que sa parole continuent à éclairer les engagements d’aujourd’hui. 

 Ségolène Royal 

Aimé Césaire vous entrez au Panthéon où il est juste que vous ayez votre place.

C’est un hommage ainsi rendu à l’homme de conviction et d’action, au poète dont le lyrisme incandescent a fait, disait son ami Depestre, œuvre de marronnage vivifiant dans les veines de la langue française, à l’éveilleur de consciences, au démineur d’hypocrisies, au combattant inlassable de l’humaine dignité qui avait choisi son camp – « je suis de la race de ceux qu’on opprime » – et annonçait fièrement au monde : « l’heure de nous-mêmes a sonné ».

Dans ce lieu où la République honore ceux qui lui ont fait honneur, vous rejoignez Toussaint Louverture, le libérateur d’Haïti dont vous avez raconté l’épopée héroïque et tragique. Delgrès qui conduisit en Guadeloupe la résistance au rétablissement de l’esclavage par Bonaparte. Schoelcher, l’abolitionniste socialiste dont vous disiez que ni les préjugés, ni les insultes, ni la calomnie n’entamèrent le combat acharné et qu’il fut l’un des premiers à mesurer la valeur de civilisations africaines jusque là méconnues.

Condorcet, l’abbé Grégoire, Hugo, Zola, Jaurès, Jean Moulin, René Cassin, Félix Eboué : à chacun nous sommes redevables de nos libertés comme nous le sommes à vous, Aimé Césaire pour avoir, votre vie durant, pris le parti des assoiffés de justice et défendu nos valeurs avec courage quand la politique de la France leur tournait le dos.

Lire la suite… »

Publié dans Politique | Pas de Commentaire »

12345...13
 

Saint-Michel les Portes |
loi malraux versailles |
Projet Eco-citoyen - CIFA T... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pyramidemaslow
| Mairie de Grépiac
| miloudmedj