« Michelle Obama, First Lady »

Posté par Tehonovahine le 14 mars 2009

indexpeoplemagazine368446.jpg Ayant retrouvé internet, je peux à nouveau vous faire part de mes lectures. Voici ce que j’ai lu dans ‘Le journal des femmes  » sur le net, à propos de Madame Obama.

La rencontre de Barack Obama 

Après une enfance dans les quartiers noirs et modestes de Chicago, Michelle Robinson commence son ascension en 1988 par un diplôme de la prestigieuse université de Princeton, dans le New Jersey. C’est dans le cabinet d’avocat d’affaire, Sidley & Austin, où elle décroche son premier job, qu’elle verra un jour débarquer Barack Obama. Et la première rencontre est loin de ressembler au coup de foudre…

Martha Minow, professeur de droit à Harvard, confia à son père, Newton Minow, principal associé à Sidley & Austin, que Barack était sans doute l’étudiant le plus doué qu’elle eût jamais eu. Michelle en entendit parler et trouva cela plutôt agaçant ; selon elle, les gens s’émerveillaient évidemment de ce qu’un Noir puisse s’exprimer correctement et se montrer aussi compétent. En entendant son nom et en apprenant qu’il avait été élevé à Hawaii, elle avouera plus tard qu’elle s’attendait qu’il soit « ringard, bizarre et peu engageant », et qu’elle avait résolu de le trouver antipathique. « Il paraissait du genre trop poli pour être honnête, confia-t-elle au journaliste du Chicago Tribune, David Mendell, lors d’un entretien qu’elle lui accorda quand il écrivait sa biographie de Barack Obama, Obama : « From Promise to Power ».

J’étais déjà sortie avec des Noirs précédés par une réputation similaire, et je me suis dit que c’était encore un de ces beaux parleurs qui avaient le chic pour embobiner les gens. Et puis nous avons déjeuné ensemble. Il portait un vilain veston et une cigarette accrochée au coin de la bouche, et j’ai pensé : « C’est reparti – un beau mec, baratineur, je connais ça par coeur. » Craig [son frère] a mentionné bien des fois les critères très élevés de Michelle lorsqu’il s’agissait de choisir un petit ami, et des obstacles que les prétendants éventuels devaient franchir. » Elle rencontrait des types, sortait avec une fois ou deux, et en restait là. » 

Lire la suite… »

Publié dans La vie des autres | Pas de Commentaire »

 

Saint-Michel les Portes |
loi malraux versailles |
Projet Eco-citoyen - CIFA T... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pyramidemaslow
| Mairie de Grépiac
| miloudmedj