« L’ARGENT REND FOU. LES HOMMES SONT FOUS. »

Posté par Tehonovahine le 27 novembre 2011

francelibert.gifCe sont les dernières paroles de cette grande dame qu’a été et restera Danielle Mitterand. Au revoir Madame.

Sur les deux écrans géants placés devant l’abbaye, Danielle Mitterrand a livré ses leçons, à travers un documentaire réalisé avec l’actrice Mélanie Laurent, en voix off. « Pour obtenir le minimum, il faut être très radicale », a-t-elle dit. Avec ses mains, elle scande ces trois phrases, ponctuées de silences : « L’argent rend fou. Le profit rend fou. Les hommes sont fous. »  A cette militante, qui n’a pas été « la dame patronnesse de la charité elyséenne », comme l’a dit Michel Joli le secrétaire général de France-Liberté, son fils Gilbert a rendu un émouvant hommage, familial et intime. Il a évoqué la rebelle, la mère généreuse, l’épouse d’un homme duquel elle avait dit en 1996, tout proche de la fin : « Nous respectons sa façon de sortir de la scène. François ne meurt pas ». Gilbert Mitterrand, la voix chargée d’émotion, a dit à son tour : « Maman ne meurt pas, Danielle ne meurt pas. Au revoir ma Lolo ».  Pétrie de laïcité depuis l’enfance, croyait-elle, comme son mari « aux forces de l’esprit » ? Elle voulait « un minuscule hommage posthume ». Elle aura peut-être su qu’il était couvert de fleurs. 

Béatrice Gurrey (Le Monde )

 

Publié dans Dans la presse | Pas de Commentaire »

1,5 millions d’identités Facebook volées en vente

Posté par Tehonovahine le 28 avril 2010

facebook.jpg J’ai lu dans le Monde informatique (Edition du 23/04/2010 – par Jacques Cheminat ) l’article suivant assez inquiétant. Je ne suis plus abonnée à Facbook et je n’ai pas pu récupérer tout ce que j’y avais mis. Je viens de recevoir une tentative de pishing de la part d’un site de cartes bancaires…..mon identité aurait-elle été vendue???? Tout cela n’est guère rassurant. Amateurs de facebook, prenez garde!

 Un pirate du nom de Kirllos propose à la vente des millions de données personnelles issues de comptes Facebook. Une manne pour les spammeurs et autres messages malveillants. A l’heure où le réseau social a présenté, sur sa conférence développeurs F8 (21 avril 2010, San Francisco), ses grandes orientations pour développer son service à travers les autres applications web, un groupe de chercheurs de l’unité défense de Verisign a intercepté une proposition d’achat de noms d’utilisateurs, ainsi que les mots de passe de comptes Facebook. Le volume apparaît impressionnant, car plus de 1,5 millions d’identités ont été piratées par un dénommé Kirllos. Le tarif était compris entre 25 et 45 dollars pour 1 000 contacts, variant selon le nombre d’amis de l’utilisateur. Le pirate semble avoir déjà vendu 700 000 identités, selon Rick Howard, directeur de l’unité Cyber Intelligence de Verisign. Il souligne que des précédents existent notamment en Russie, mais pas à ce niveau de récupération de données. Du côté des pirates, il s’agit d’une grande opportunité pour étendre sa base de données pour le spam, mais aussi le scam (message frauduleux vous demandant votre mot de passe ou bien votre numéro de carte de crédit).

Publié dans Dans la presse | Pas de Commentaire »

Ne dites plus newsletter mais infolettre…Ne dites plus newsletter mais infolettre…

Posté par Tehonovahine le 31 mars 2010

francomot.jpgLu dans lLe Monde informatique: Alain Joyandet, le secrétaire d’Etat à la Coopération et à la Francophonie de retour de la Martinique, a présenté mardi 30 mars les prix du concours « Francomot », destiné à trouver des équivalents français à plusieurs mots anglo-saxons à la mode, dont « buzz », « chat », « tuning », « newsletter » et « talk ». Et comme avec l’Académie Française, le résultat est surprenant. « Lancé en début d’année par le secrétariat d’Etat à la Coopération et à la Francophonie, le concours Francomot a proposé aux étudiants et aux élèves d’envoyer des traductions innovantes pour cinq anglicismes régulièrement employés en France ces dernières années. C’est ainsi que « buzz », traduit par le Commission de terminologie par « bourdonnement », devient « ramdam », un terme lui-même dérivé de l’arabe (ndlr. ramdam vient de « ramadan », mois sacré des musulmans, qui, pour la colonisation française, était une fête synonyme de vacarme et de tapage nocturne). « Bruip », « échoweb », « réseaunance » ou encore « actuphène » faisaient partie des autres propositions. 

Lire la suite… »

Publié dans Dans la presse | 1 Commentaire »

Violences : la double peine des femmes étrangères

Posté par Tehonovahine le 27 février 2010

cavaglieri1.jpgArticle lu dans le Monde. Quand cesseront les violences faites aux femmes ?

François Fillon, le premier ministre, a désigné, le 25 novembre 2009, la lutte contre les violences faites aux femmes « grande cause nationale 2010″. On ne peut que se réjouir de voir ce problème si longtemps tu être enfin pris en compte par les politiques. On s’en réjouirait d’autant plus si les mesures de protection annoncées pouvaient s’appliquer à toutes les femmes, sans discrimination. Malheureusement, dans ce « combat universel », tel que le décrit François Fillon, contre les violences faites aux femmes, les plus fragiles d’entre elles, parce qu’étrangères, ont été une fois de plus ignorées. 

Lire la suite… »

Publié dans Dans la presse | Pas de Commentaire »

Francofolies: le rappeur et ses contempteurs

Posté par Tehonovahine le 15 juillet 2009

orelsan.jpgJ’ai lu cet article dans Médiapart sous la plume de Antoine Perraud. Une polèmique est née: ce rappeur a-t-il le droit de s’exprimer? oui bien sûr mais peut-il tout dire? Ces propos sur la femme sont violents, peut-on le permettre? L’UMP en profite pour tirer à boulets rouges sur Ségolène Royal…je me demande bien pourquoi?

On n’est jamais à l’abri d’une régression. Souvenons-nous: en 1973, ministre des affaires culturelles dans le deuxième gouvernement Messmer («Messmer II», persifle-t-on à l’époque), Maurice Druon déclarait à la tribune de l’Assemblée nationale, à propos de certains directeurs de théâtres publics ayant oublié que Mai 68 était loin derrière eux: «Les gens qui viennent à la porte de ce ministère avec une sébile dans une main et un cocktail Molotov dans l’autre devront choisir.»

À la fin de sa vie, «le dernier cavalier de l’Académie», comme il se plaisait à se définir, revenait volontiers sur cette expression qui lui fut reprochée mais qu’il revendiquait haut et fort: «Ce beau nom d’ »affaires culturelles », que je fus le dernier à porter, cachait un ministère dirigé avant moi par des hommes affaiblis par la maladie: André Malraux, Edmond Michelet, Jacques Duhamel. Georges Pompidou m’avait recommandé de reprendre les choses en main. Ce que je fis, notamment avec ce discours, dont la mouture avait été présentée au président de la République, qui me l’avait retournée avec en marge, à propos de l’expression qui devait faire florès, ces simples mots: « Très bien »…»

Lire la suite… »

Publié dans Dans la presse | 2 Commentaires »

La nouvelle carte des inégalités

Posté par Tehonovahine le 4 novembre 2008

pauvretetingalitsenfrance3.jpgSi, en apparence, la pauvreté ne s’est pas aggravée en France, des écarts inquiétants se révèlent et la précarité s’installe. Cet un article que j’ai lu dans « La Dépêche du midi ». La pauvreté et les inégalités se répartissent au sud…Aznavour chanterait « La misère est moins pénible au soleil… ». Question à poser à ceux qui sont dans la misère.

Nous sommes toujours plus inégaux. Devant l’argent, mais aussi devant l’accès aux soins ou même celui à l’éducation. La deuxième livraison du rapport de l’Observatoire des Inégalités en France vient battre en brèche de récentes données officielles, dont celles de l’OCDE, qui montrent au contraire une pauvreté en légère diminution et des écarts de revenus stables depuis cinq ans. Problème, les chiffres n’intègrent pas une grande partie des revenus du patrimoine, qui eux, ont fortement augmenté pendant des années, même si la crise de cet automne est venue troubler la belle expansion.  

Lire la suite… »

Publié dans Dans la presse | Pas de Commentaire »

Le capitalisme touche à sa fin ???

Posté par Tehonovahine le 19 octobre 2008

 L’argent, ça va ça vient; mais quand ça vient, ça va dixit Smaïn. J’ai encore lu quelques articles sur cette crise, le premier dans Bétapolitique du 16 octobre 2008, le deuxième est la transcription du discours de S.Royal à Parempuyre (Gironde). Cela semble venir: le monde change…

rosepourpre.jpg

 Vers un socialisme mondialisé

En entrant dans la salle d’un MK2, hier soir, je n’ai pu m’empêcher de penser que j’étais parmi les spectateurs de La Rose Pourpre du Caire, le film de Woody Allen qui se déroule pendant la Grande Dépression des années 1930 et qui met en scène une confusion entre les acteurs du film et ses spectateurs. C’est un des plus beaux films de Woody Allen, pour la lumière notamment. Un des plus touchants, aussi… Interview pertinente dans le « Monde » d’un sociologue américain de très haut vol, Immanuel Wallerstein, lequel part d’un constat classique que « nous sommes dans la partie terminale d’ne phase B d’un cycle long de Kondratieff » !.

Autrement dit, au minimum dans une phase très longue (déjà 30 ans) de dépression durable du développement capitaliste, comme il y en a eu plusieurs par le passé, à commencer par l’ère 1873-1895 (Longue Dépression), où le capitalisme à peine mondialisé traversait déjà une crise longue, dont les contemporains ne voyaient pas le bout, où Marx écrivit d’ailleurs le Capital avec Engels : un marasme caractérisé par le chômage et la déflation (sauf aux Etats-Unis, pays neuf d’alors), faute de nouveau cycle de la Révolution industrielle et d’extension du pillage colonial…

Wallerstein explique bien qu’en « phase B », les économies se financiarisent et doivent « se réfugier » dans la spéculation pour continuer à générer du profit (car le moteur du développement capitaliste demeure, en tout état de cause, le profit). Le déclin, de virtuel « devient réel » : les faillites se multiplient, la concentration du capital augmente (c’est bien ce que l’on observe avec les acquisitions de banque et les dépôts de bilan « des plus faibles »). L’économie, enfin, entre en « déflation réelle », c’est-à-dire dans une phase de baisse générale des prix…

Or, le système capitaliste a été tellement « dénaturé » par la financiarisation que, tel un corps biologique qui se serait trop éloigné de sa position de stabilité, ne parvient plus à retrouver l’équilibre.

D’où la conclusion assez logique qui s’ensuit : nous entrons dans la phase finale du capitalisme.

Les tenants du système actuel (appelons-les Strauss-Kahn&Co, gentiment) vont bien faire tout ce qui est résiduellement en leur pouvoir pour parvenir à un nouvel équilibre, en tentant soit de « restaurer la confiance », soit en prenant des mesures systémiques extrêmement énegiques : renationaliser s’il le faut, s’attaquer aux parachutes dorés, supprimer tel ou tel régulateur du système qui s’avérerait parasitaire… 

Le problème est que techniquement ils n’y arriveront pas. Il sont donc impuissants (et on le voit bien tous les jours dans leurs déclarations).

Les « plus intelligents » ont donc compris qu’il fallait réfléchir à la mise en place de quelque chose de totalement nouveau. De multiples acteurs (les altermondialistes et bien d’autres…) agissent déjà de façon « plus ou moins inconsciente ».

Lire la suite… »

Publié dans Dans la presse | 1 Commentaire »

Et les nôtres noisettes où sont-elles ?

Posté par Tehonovahine le 19 octobre 2008

faunefloreetanimaux33170.jpg

 Crise, argent, faillite, millions… pas un jour sans que nous entendions parler de monnaie. Mais qu’en est-il exactement? J’ai parcouru divers journaux et médias pour essayer de me faire une opinion. Je vous donne le résultat de mes recherches. A vos commentaires!

Lu dans « La gazette d’@rrêt sur images, n° 42″
 
Stop ! Pouce ! Pause ! Ces indices boursiers qui se succèdent jour après jour à la radio et à la télé, en hausse, en baisse, ça plonge, ça remonte, cette mitraillade de chiffres que vous subissez le matin et le soir, ne sentez-vous pas qu’ils vous abrutissent ? Quel sens ont-ils ? Aucun, manifestement. Ils ne disent rien, directement, sur la crise réelle, son ampleur, ses racines, ses menaces. Mais ils nourrissent un feuilleton. Ils donnent à ceux qui les écoutent (et à ceux qui les diffusent ?) l’illusion de comprendre.
Comprendre. Nous servons à cela. Vous aider à comprendre. Et pour commencer, comprendre nous-mêmes. Depuis plusieurs semaines, nous avons entamé un débat sur une video que les internautes se renvoient passionément les uns aux autres, « l’argent dette », et qui explique comment le système produit mécaniquement de la dette, et de l’usure. Cette vidéo dévoile-t-elle enfin des vérités cachées sur le métier de banquier ? A-t-elle, au contraire, « une sale petite odeur », conspirationniste ? Nous avons entamé  une première analyse. Ensuite, nous avons rassemblé  les apports les plus intéressants de nos lecteurs. Et enfin, nous lui consacrons notre émission de la semaine.
Lire la suite… »

Publié dans Dans la presse | 2 Commentaires »

Yves Jégo, « bébé » Sarko,

Posté par Tehonovahine le 31 juillet 2008

jpgjpgyvesjegob04e6d5c8c.jpgJ’ai lu dans « bakchich.info », le portrait de notre ministre outremer  qui me rappelle quelqu’un de petit avec talon, mais le plus ahurissant c’est le comportement de ce même ministre envers les journalistes de RFO , article trouvé sur le site « bondamanjak ». Pas digne d’un gouvernant ces réactions épidermiques!

« bakchich.info »:

Le secrétaire d’État à l’Outre-Mer, Yves Jégo, vient de fêter ses cents jours au gouvernement. Speed, comme le président, il multiplie les déplacements sur le terrain. Jégo, l’homme qu’on devrait revoir sur la scène politique.

Jégo ressemble à Sarko. Occupe le terrain et fait parler de lui. Treize déplacements en 14 semaines, 165 000 kilomètres avalés et brandis comme un trophée. Et le développement durable dans tout ça, monsieur le Ministre ? «  J’aime le rythme. Un peu comme le président », s’amuse le ministre qui a reçu « Bakchich » dans son bureau. Jégo et Sarko, même topo. Les deux n’aiment pas se laisser déposséder. Le ministre, le débit rapide et le parler franc, est tour à tour présenté comme « bûcheur », « exigeant », « pragmatique », « sanguin », « ambitieux ». Déjà vu ça quelque part ! Mais sans talonnettes ni mannequin…

D’ailleurs, avec Nicolas, ils s’entendent bien. Tous deux aiment « l’offensive », grincent les uns, ou « l’action », applaudissent les autres. « Jégo et Sarkozy font partie de la même génération, avec ce profil de leader », raconte Claude Eymard-Duvernay, ancien maire de Montereau quand Jégo était directeur de cabinet. Une même génération – Sarko, 53 ans, Jégo, 47 – qui n’a pas fait l’ENA et qui compare l’action politique à la gestion d’entreprise. Le résultat prime, quitte à sortir des schémas gauche-droite, privé-public.

« bondamanjak »:

Yves Jégo : « Si ça passe à l’antenne, il y aura des conséquences… »

Il est de plus en plus difficile d’exercer le métier de journaliste en Martinique. Même avec la carte de presse et un club du même nom, le mépris hexagonal est tenace.

Lire la suite… »

Publié dans Dans la presse | 4 Commentaires »

Siné viré de Charlie Hebdo : antisémitisme ?

Posté par Tehonovahine le 19 juillet 2008

803913964337.jpgPar Luc Mandret, blogueur politique, qui réagit au départ forcé de Siné de Charlie Hebdo pour antisémitisme.

 Les raisons officielles : antisémitisme. Prétexte de ce licenciement, ce texte du 2 Juillet 2008 paru dans Charlie Hebdo : «Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général de l’UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter. Le Parquet a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est arabe ! Ce n’est pas tout : il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d’épouser sa fiancée, juive, et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit !»
Philippe Val, directeur de la publication de Charlie Hebdo explique le départ de Siné : «Je suis rarement d’accord avec ce que Siné raconte mais il y a une latitude à Charlie pour exprimer des opinions différentes des miennes» et «cette latitude est bordée par une charte qui proscrit notamment tout propos raciste et antisémite dans le journal».
Siné est-il antisémite ou non ? Siné est-il islamophobe ou non ? A dire vrai, ce débat ne m’intéresse pas. Siné est un provocateur. Et avant d’être antisémite, Siné est avant tout un extrémiste laïc, un allergique épidermique aux religions et aux religieux, un bouffeur de curés, de rabbins, d’imams. Peut-on virer Siné sous prétexte qu’il serait religiophobe ?

Et si Philippe Val finalement ne trouvait que ce prétexte pour écarter un Siné avec lequel les désaccords sont de tout autre ordre ? Siné contre-attaque en expliquant que la véritable raison de son éviction proviendrait d’une mésentente autour du cas Denis Robert, le journaliste enquêteur sur l’affaire Clearstream. Philippe Val avait dressé des louanges à l’avocat de Clearstream et de… Charlie Hebdo. Siné (tout comme Michel Polac ou Cavanna) avaient alors vivement défendus Denis Robert dans les mêmes colonnes de Charlie Hebdo.

Lire la suite… »

Publié dans Dans la presse | 9 Commentaires »

123
 

Saint-Michel les Portes |
loi malraux versailles |
Projet Eco-citoyen - CIFA T... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pyramidemaslow
| Mairie de Grépiac
| miloudmedj