Vivent les citoyens et les citoyennes qui savent résister!

Posté par Tehonovahine le 12 février 2011

untitled.bmp Lue sur le site de Médiapart, l’indignation de ce « jeune homme » Stéphane Hessel. Ce fut un plaisir aussi de l’écouter sur Canal plus, il m’a enthousiasmée et oui je m’indignerai! 

  A 93 ans, Stéphane Hessel est le plus jeune d’entre nous par la vitalité de son engagement et sa force d’espérance. Né à Berlin en 1917, immigré en France en 1925, naturalisé en 1937, prisonnier évadé en 1940, il rejoint le général de Gaulle à Londres en 1941. Résistant, agent de liaison au BCRA, il est arrêté en France en 1944, puis déporté, notamment au camp de Dora, où il échappera de justesse à la pendaison. Diplomate à partir de 1945, ambassadeur de France, il fera de la question des droits de l’homme son combat sans partage ni relâche, comme l’illustre son ferme engagement pour la cause palestinienne. En cette fin d’année 2010, Stéphane Hessel est unanimement célébré comme une sorte d’incarnation de l’exact contraire de cette basse époque que symbolise le sarkozysme. Reprise de son appel lancé lors de la cérémonie annuellement organisée par Citoyens résistants d’hier et d’aujourd’hui au plateau des Glières, haut lieu de la résistance et de son martyre, l’exceptionnel succès de librairie d’Indignez-vous! est à lui seul un chaleureux signe d’espoir en cette froidure hivernale.

Lire la suite… »

Publié dans Le cafe philo | Pas de Commentaire »

Hommages à un poète disparu

Posté par Tehonovahine le 21 avril 2008

1279cesaire1155articlemagazine1.jpgVoici une guirlande d’hommages trouvés sur le net pour Aimé Césaire. Son ami André Breton disait de lui: »Aimé Césaire est un Noir qui est non seulement un Noir; mais tout l’homme, qui en exprime toutes les interrogations, toutes les angoisses, tous les espoirs et toutes les extases, et qui s’imposera de plus en plus à moi comme le prototype de la dignité ». 

L’association SOS Racisme a demandé dimanche que « soient enseignés dans les écoles » les écrits d’Aimé Césaire. « Parce qu’il est important pour un pays de connaître l’intégralité de son histoire, nous demandons que ses écrits soient enseignés dans les écoles », a écrit l’association dans un communiqué.« Nous honorons la mémoire d’un vieux pote dont la dernière action politique aura été de s’élever contre l’amendement Mariani instaurant des tests ADN (pour les candidats au regroupement familial, ndlr). Nous invitons tous nos potes à nous rejoindre, afin que l’esprit de ce grand homme inspire la République », conclut le communiqué.

Votre hommage à Aimé Césaire  Yves Jégo, Secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-mer, a souhaité ouvrir ce registre virtuel de condoléances afin de permettre à toutes celles et à tous ceux qui le souhaitent de rendre hommage à Aimé Césaire.

http://hommage-aime-cesaire.hautetfort.com/ 

Communiqué d’Yves Jégo  Avec la disparition d’Aimé Césaire, la France perd l’une de ses plus nobles consciences. La nation salue le petit-fils d’instituteur, enfant dela République qui a su éclairer la face sombre de l’esclavage et du colonialisme. La littérature pleure le fils d’une couturière qui, brodant avec ses mots, a magnifié la langue française. Dès 1938, avec sa première grande œuvre, « le cahier d’un retour au pays natal », Aimé Césaire découvre ce fil qui mène de Breton à du Bellay.  La République rend hommage à l’ardent défenseur de la départementalisation de la Martinique pour qui la vraie liberté a toujours résidé dans l’affirmation d’une appartenance pleine, fière et entière à la France. Aimé Césaire, dont l’histoire ne peut se détacher de sa ville Fort-de-France, fut, sa vie durant, un homme de combat, en politique comme en littérature. « Je suis de la race de ceux qu’on opprime »,  proclamait-il. Yves Jégo salue l’humaniste de ce vingtième siècle qui s’éteint avec lui. 

Qui était Aimé Césaire?,  demanderont demain les écoliers. Une voix leur répondra en lui appliquant cette belle phrase par laquelle il décrivit Victor Schoelcher : Aimé Césaire était l’« un de ces grands honnêtes hommes que l’on rencontre de loin en loin dans les allées de l’histoire ».

Ariirau, écrivain, Tahiti, Polynésie française

Black Aimé Césaire, je suis femme-hyène et tu es homme-juif ; au nom de leur haine, nous sommes écorchés vifs. Sur chacune de nos plaies, ils ont déversé leur venin qui a fait son chemin, du sentier de leurs peurs jusqu’aux artères de nos cœurs.

Lire la suite… »

Publié dans Le cafe philo | 1 Commentaire »

Fascisme de renard, fascisme de lion.

Posté par Tehonovahine le 3 avril 2008

lecombatdejacobaveclange.bmpIa ora na Tehonovahine,
Je te propose un petit texte, extrait du « Traité d’athéologie » de Michel Onfray.
Tartarin

Le XXIe siècle s’ouvre sur la lutte sans merci. D’un côté un Occident judéo-chrétien libéral, au sens économique du terme, brutalement capitaliste, sauvagement marchand, cyniquement consumériste, producteur de faux biens, ignorant toute vertu, viscéralement nihiliste, sans foi ni loi, fort avec les faibles, faible avec les forts, rusé et machiavélique avec tous, fasciné par l’argent, les profits, à genoux devant l’or pourvoyeur de tous les pouvoirs, générateur de toutes les dominations – corps et âmes confondus. Selon cet ordre, c’est liberté théorique pour tous, en fait, liberté seulement pour une poignée, très peu, pendant que les autres, la plupart, croupissent dans la misère, la pauvreté, l’humiliation.De l’autre, un monde musulman pieux, zélé, brutal, intolérant, violent, impérieux et conquérant.

Lire la suite… »

Publié dans Le cafe philo | 1 Commentaire »

 

Saint-Michel les Portes |
loi malraux versailles |
Projet Eco-citoyen - CIFA T... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pyramidemaslow
| Mairie de Grépiac
| miloudmedj