Solidarité, dignité, honnêteté… mon vote ira à Ségolène Royal.

Posté par Tehonovahine le 7 octobre 2011

srtahiti.jpg   Le travail acharné, le courage de ne jamais rien lâcher, la fidélité aux engagements pris vont faire la différence en faveur de  la candidate qui fera ce qu’elle a dit.

« Je voudrais vous dire que je souhaite prolonger la belle histoire, de la précédente élection présidentielle ; celle qui a apporté à la candidate de la gauche 17 millions de voix. Je voudrais vous dire que vous ne vous êtes pas trompés, à ce moment-là, car aujourd’hui la France ne ressemblerait pas à ce que va nous laisser le pouvoir sarkozyste : une France abîmée, une France dégradée. Et la France mérite beaucoup mieux ; avec tous les talents, et toutes les énergies que je rassemblerai. Je rendrai aux français le respect qui leur est dû. Et je réparerai les solidarités. Je rendrai la dignité, et même la noblesse à la fonction présidentielle, une fonction exercée dans la sobriété et dans l a proximité avec les citoyens, en m’appuyant sur eux, sur cette force citoyenne qui va à nouveau se lever. Ma détermination à faire des réformes indispensables, vous la connaissez. Je fais ce que je dis. Je soulèverai tous les français qui veulent que ça change, et qui veulent, pour leurs enfants, un avenir bien meilleur. »

Ségolène Royal

 

 

Publié dans Politique | Pas de Commentaire »

Sarkozy: l’heure de faire le ménage — réponse incroyable!

Posté par Tehonovahine le 5 octobre 2011

karachi.gif Message reçu du site www.avaaz.org

La pression monte! Allons jusqu’à 100 000 signatures d’ici mercredi, jour où nous allons remettre la pétition à l’occasion d’une action spectaculaire à l’Elysée. Signez et faites suivre ce message à tous vos contacts

Chers amis en France,

Le Président Sarkozy bloque l’enquête judiciaire sur l’affaire Karachi, l’énorme scandale de corruption lié à des contrats d’armement au Pakistan. Mais un immense appel citoyen pourrait l’obliger à lever le secret défense sur les documents nécessaires à la justice pour dévoiler la vérité et assainir notre démocratie. Signez la pétition dès maintenant: Le constat est choquant! Le Président Sarkozy bloque en ce moment l’enquête judiciaire sur l’affaire Karachi, l’énorme scandale de corruption qui implique deux de ses plus proches amis mis en examen pour des pots-de-vin présumés dans des contrats d’armement avec le Pakistan. Seul un immense tollé général aujourd’hui pourrait l’obliger à dévoiler la vérité. La commission chargée du secret défense a recommandé la déclassification de documents relatifs à l’affaire et l’étau judiciaire se resserre autour de l’entourage proche de Sarkozy, mais celui-ci fait la sourde oreille dans l’espoir de voir ce feuilleton nauséabond s’éteindre. Or, à l’approche de l’élection présidentielle, Sarkozy ne peut se permettre d’ignorer les citoyens — si nous sommes suffisamment nombreux à réclamer une totale transparence dès maintenant, nous pourrions l’obliger à révéler les secrets de Karachi et mettre en lumière la corruption. Ce scandale pourrait inclure un financement politique illégal et la mort de 15 personnes, dont 11 ingénieurs français — il est temps de dévoiler les faits! Faisons résonner aujourd’hui un gigantesque cri d’indignation et appelons Sarkozy à déclassifier immédiatement les documents nécessaires à l’enquête et à réformer le système. Signez la pétition et envoyez-la à tous vos contacts, nous la présenterons près de l’Elysée à Paris quand nous aurons atteint 100 000 signatures: http://www.avaaz.org/fr/france_levee_du_secret_defense/?vl

Il y a quelques jours, deux hauts responsables de la campagne d’Edouard Balladur pour l’élection présidentielle de 1995 – des amis proches de Sarkozy – ont été mis en examen pour complicité et recel d’abus de biens sociaux. Ils sont soupçonnés d’avoir ramené en France des valises de billets issus de pots-de-vin mis en place lors de la vente de sous-marins français au Pakistan, argent sale qui aurait servi au financement de la campagne. Les enquêtes en cours établissent aujourd’hui un lien sérieux avec la mort tragique de 11 ingénieurs français dans un attentat à la bombe à Karachi en 2002, la justice étudiant la piste d’une vengeance pour commissions impayées. Les familles en deuil et les citoyens attendent désespérément des réponses, mais jusqu’à présent le gouvernement a fait obstacle à cette enquête longue et dérangeante en se cachant derrière le principe du secret défense. L’année dernière, Sarkozy avait déclaré qu’il déclassifierait les documents portant sur l’Affaire Karachi « en temps et en heure ». L’heure est venue: la Commission Consultative du Secret de la Défense Nationale a recommandé la déclassification d’une série de documents demandés par la justice, et plusieurs députés ont invité Sarkozy à suivre cet avis. Une mobilisation citoyenne massive pourrait obliger le Président à dévoiler tous les documents. Les citoyens sont outrés par l’état de la politique et choqués par les récents scandales, qu’il s’agisse des révélations sur des valises de billets de dictateurs africains qui auraient financé des partis politiques français, ou de l’espionnage par le gouvernement de journalistes enquêtant sur « l’affaire Bettencourt ». Mais des juges et des politiciens résistent, et en cette période électorale, un appel public retentissant demandant à Sarkozy de faire le ménage dans notre démocratie pourrait conduire au changement dont nous avons besoin. Signez la pétition et envoyez-la à tous vos contacts, nous la présenterons au côté d’un réveil géant près de l’Elysée avec le message suivant: « Sarkozy: il est temps de révéler les secrets de Karachi »: http://www.avaaz.org/fr/france_levee_du_secret_defense/?vl

La corruption est comme de l’arsenic dans l’eau de nos démocraties, partout dans le monde. De l’Inde à l’Italie et au Brésil, les membres d’Avaaz agissent avec succès pour extraire ce poison de la politique et remettre nos gouvernements au service des citoyens. Aujourd’hui, à nous de faire en sorte que les responsables politiques français comprennent que nous ne les laisserons plus polluer la politique dans notre pays.

Avec espoir et détermination,

Luis, Benjamin, Alice, Alex, Ricken, Stéphanie et toute l’équipe d’Avaaz

Publié dans Politique | Pas de Commentaire »

Il y a des indignés….c’est déjà bien….

Posté par Tehonovahine le 29 mai 2011

jaurs.jpgMais vous la jeunesse allez au-delà de l’indignation et lisez ou relisez le discours à la jeunesse  prononcé en 1903 à Albi par Jean Jaurès puis cherchez des solutions, l’avenir vous appartient.

MESDAMES,
MESSIEURS,
JEUNES ÉLÈVES,

C’est une grande joie pour moi de me retrouver en ce lycée d’Albi et d’y reprendre un instant la parole. Grande joie nuancée d’un peu de mélancolie ; car lorsqu’on revient à de longs intervalles, on mesure soudain ce que l’insensible fuite des jours a ôté de nous pour le donner au passé. Le temps nous avait dérobés à nous mêmes, parcelle à parcelle, et tout à coup c’est un gros bloc de notre vie que nous voyons loin de nous. La longue fourmilière des minutes emportant chacune un grain chemine silencieusement, et un beau soir le grenier est vide. Mais qu’importe que le temps nous retire notre force peu à peu, s’il l’utilise obscurément pour des œuvres vastes en qui survit quelque chose de nous ? Il y a vingt deux ans, c’est moi qui prononçais ici le discours d’usage. Je me souviens (et peut-être quelqu’un de mes collègues d’alors s’en souvient-il aussi) que j’avais choisi comme thème : les Jugements humains. Je demandais à ceux qui m’écoutaient de juger les hommes avec bienveillance, c’est-à-dire avec, équité, d’être attentifs dans les consciences les plus médiocres et les existences les plus dénuées, aux traits de lumière, aux fugitives étincelles de beauté morale par où se révèle la vocation de grandeur de la nature humaine. Je les priais d’interpréter avec indulgence le tâtonnant effort de l’humanité incertaine. Peut-être dans les années de lutte qui ont suivi, ai-je manqué plus d’une fois envers des adversaires à ces conseils de généreuse équité. Ce qui me rassure un peu, c’est que j’imagine qu’on a dû y manquer aussi parfois à mon égard, et cela rétablit l’équilibre. Ce qui reste vrai, à travers toutes nos misères, à travers toutes les injustices commises ou subies, c’est qu’il faut faire un large crédit à la nature humaine ; c’est qu’on se condamne soi-même à ne pas comprendre l’humanité, si on n’a pas le sens de sa grandeur et le pressentiment de ses destinées incomparables. Cette confiance n’est ni sotte, ni aveugle, ni frivole. Elle n’ignore pas les vices, les crimes, les erreurs, les préjugés, les égoïsmes de tout ordre, égoïsme des individus, égoïsme des castes, égoïsme des partis, égoïsme des classes, qui appesantissent la marche de l’homme, et absorbent souvent le cours du fleuve en un tourbillon trouble et sanglant. Elle sait que les forces bonnes, les forces de sagesse, de lumière, de justice, ne peuvent se passer du secours du temps, et que la nuit de la servitude et de l’ignorance n’est pas dissipée par une illumination soudaine et totale, mais atténuée seulement par une lente série d’aurores incertaines. Oui, les hommes qui ont confiance en l’homme savent cela. Ils sont résignés d’avance à ne voir qu’une réalisation incomplète de leur vaste idéal, qui lui-même sera dépassé ; ou plutôt ils se félicitent que toutes les possibilités humaines ne se manifestent point dans les limites étroites de leur vie. Ils sont pleins d’une sympathie déférente, et douloureuse pour ceux qui ayant été brutalisés par l’expérience immédiate ont conçu de pensées amères, pour ceux dont la vie a coïncidé avec des époques de servitude, d’abaissement et de réaction, et qui, sous le noir nuage immobile, ont pu croire que le jour ne se lèverait plus. Mais eux-mêmes se gardent bien d’inscrire définitivement au passif de l’humanité qui dure les mécomptes des générations qui passent. Et ils affirment avec une certitude qui ne fléchit pas, qu’il vaut la peine de penser et d’agir, que l’effort humain vers la clarté et le droit n’est jamais perdu. L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’invincible espoir.

Lire la suite… »

Publié dans Politique | 1 Commentaire »

Le gouvernement peut…..Yes it can!

Posté par Tehonovahine le 15 avril 2011

hausseprixessence.jpg On ne peut rien faire pour la hausse du carburant, mais si Monsieur le Président, il y a une solution, vous devriez écouter votre ex rivale, elle, au moins, elle n’est pas dans le camp de Total.Les Anglais, eux ne tournet pas en rond et ont déjà bloqué le prix de l’essence et ne se contentent pas d’effets d’annonces.

 Chers amis, chères amies,

Comme je vous l’avais indiqué, j’étais hier l’invitée de l’émission Elysée 2012 sur Itélé.Au cours de cette interview, j’ai fait une proposition très simple, très concrète et immédiatement perceptible par les Français, pour lutter contre la vie chère au moment où les prix des carburants atteignent des montants insupportables : que le Premier Ministre prenne un décret bloquant le prix de l’essence.

Cette possibilité, utilisée en 1990 par Pierre Bérégovoy, est ouverte pour une durée de 6 mois par l’article L 410-2 du code du commerce : « Le gouvernement arrête, par décret en Conseil d’État, contre des hausses ou des baisses excessives de prix, des mesures temporaires motivées par une situation de crise, des circonstances exceptionnelles, une calamité publique ou une situation manifestement anormale du marché dans un secteur déterminé. ». Il est évident que la situation actuelle dans les pays arabes justifie pleinement le recours à ce blocage des prix. Au gouvernement d’avoir le courage de s’en saisir.

Ce serait une bonne réponse aux propos scandaleux du PDG de Total qui annonce le litre d’essence à deux euros alors que son entreprise ne paie pas un centime d’euro d’impôt sur les sociétés en France.

Et ce serait surtout le seul moyen de soulager les Français obligés de prendre leur voiture pour aller travailler, notamment dans les zones rurales et péri-urbaines.

 

Bien amicalement 

Ségolène Royal 

 

Blog : http://www.leblogdesegoleneroyal.fr

Publié dans Politique | 1 Commentaire »

Merci à Aimé Césaire

Posté par Tehonovahine le 6 avril 2011

images.jpg Chers amis,  Je me rendrai demain mercredi 6 avril à l’hommage rendu à Aimé Césaire au Panthéon. C’est l’occasion pour moi d’exprimer ma reconnaissance pour son engagement en tant que président du comité national de soutien lors de la campagne présidentielle de 2007. Voici le message que je lui adresse pour que sa mémoire et que sa parole continuent à éclairer les engagements d’aujourd’hui. 

 Ségolène Royal 

Aimé Césaire vous entrez au Panthéon où il est juste que vous ayez votre place.

C’est un hommage ainsi rendu à l’homme de conviction et d’action, au poète dont le lyrisme incandescent a fait, disait son ami Depestre, œuvre de marronnage vivifiant dans les veines de la langue française, à l’éveilleur de consciences, au démineur d’hypocrisies, au combattant inlassable de l’humaine dignité qui avait choisi son camp – « je suis de la race de ceux qu’on opprime » – et annonçait fièrement au monde : « l’heure de nous-mêmes a sonné ».

Dans ce lieu où la République honore ceux qui lui ont fait honneur, vous rejoignez Toussaint Louverture, le libérateur d’Haïti dont vous avez raconté l’épopée héroïque et tragique. Delgrès qui conduisit en Guadeloupe la résistance au rétablissement de l’esclavage par Bonaparte. Schoelcher, l’abolitionniste socialiste dont vous disiez que ni les préjugés, ni les insultes, ni la calomnie n’entamèrent le combat acharné et qu’il fut l’un des premiers à mesurer la valeur de civilisations africaines jusque là méconnues.

Condorcet, l’abbé Grégoire, Hugo, Zola, Jaurès, Jean Moulin, René Cassin, Félix Eboué : à chacun nous sommes redevables de nos libertés comme nous le sommes à vous, Aimé Césaire pour avoir, votre vie durant, pris le parti des assoiffés de justice et défendu nos valeurs avec courage quand la politique de la France leur tournait le dos.

Lire la suite… »

Publié dans Politique | Pas de Commentaire »

Sarko va-t-en guerre…

Posté par Tehonovahine le 25 mars 2011

laguerre.jpgJe n’aime pas la guerre, sous aucune forme et surtout lorsque l’on me dit qu’on fait la guerre pour une raison humanitaire. Tuer un homme est-ce « humanitaire »? Je vous conseille de lire l’article paru sur Internet: Courrier international http://www.courrierinternational.com/article/2011/03/24/le-quart-d-heure-de-gloire-de-sarkozy . Vous trouverez ci-dessous des commentaires faits sur cette guerre sarkozienne, commentaires que j’approuve.

 -  N’est pas de Gaulle qui veut.

-   La guerre de Sarko en Lybie n’est pas une guerre « humanitaire ». Non les Occidentaux ne nous endormiront pas encore une fois après l’Irak et l’Afghanistan. C’est une guerre impérialiste et à forte odeur de pétrole et de visées hégémoniques comme celle que la France et les USA mènent en Côte d’Ivoire. Non Sarko et son nouvel ami Obama veulent leur guerre du Golf pour assurer leur réélection. Pour ce faire ils massacreront des Lybiens au nom de leur démocratie à géométrie variable. Kadhafi est-il plus dictateur que les monarchies du Golf où les femmes et d’autres catégories de citoyens ne disposent d’aucun droit? Pendant longtemps Ben Ali et Moubarak ont été des bons élèves. Aujourd’hui ils ont été rejetés comme des malpropres parce que ne répondant plus aux nouveaux critères. La guerre de Sarko et Obama sera recouverte pudiquement du manteau de la défense des droits humains. Mais cela ne trompera personne. Si cela était vrai pourquoi ne pas avoir instauré la démocratie en Iran par la force après les dernières élections et laisser faire Ahmadinejad ? Pourquoi faire la guerre à la Côte d’Ivoire pour des élections alors que tant de pays n’organisent même pas d’élections ou le font en respectant des normes qui leur sont propres? Non la Lybie de Kadhafi et la Côte d’Ivoire de GBAGBO sont ciblées parce que leurs richesses sont convoitées et que leurs dirigeants sont insoumis. Sarko et Obama feront la guerre à Kadhafi et à Gbagbo pour assurer leur réélection et aussi perpétuer la domination occidentale par l’intermédiaire de leurs valets locaux :  Blaise Compaoré, Wade, Goodluck, et autres. Sarko doit personnellement savoir que c’est une guerre perdue d’avance car il ne pourra rien contre la détermination d’un peuple en route pour sa libération totale. Nous attendons les nouveaux justiciers en Côte d’Ivoire. AMEN AMEN AMEN 

Publié dans Politique | Pas de Commentaire »

L’illusion démocratique des primaires

Posté par Tehonovahine le 12 février 2011

ps411.jpg J‘ai lu sur http://www.paysbasqueinfo.com, cet article (écrit par Vincent Berger) concernant les primaires auxquelles je risque de ne pouvoir participer, vivant en Polynésie, encartée PS dans le Gers, où ma voix peut-elle être recueillie? M. Christian Paul en visite à Tahiti pour renouveler son contrat avec le Tavini (indépendantistes) s’est-il inquiété des militants socialistes? Non, il est venu à la pêche aux voix……quant aux primaires si cela se passe comme à Reims????

Chaque semaine « la » Martine aiguise ses crocs de velours à l’encontre de ses rivaux socialistes avec une obstination métronomique. La compétition dans les vestiaires fait rage. Peau de banane et savonnette ternissent la belle image que la « Mère Emptoire » s’oblige à nous imposer : « c’est formidable quand on arrive où on arrive maintenant ! ». (25/01/2011)

Bien sûr, il faut être habile pour décoder la marche triomphale de celle qui tente de nous faire croire qu’elle ne se bat que pour le parti et rien que le parti. Car ne l’oublions pas, Martine Aubry a pris les rênes de l’appareil socialiste de manière très contestable, au détriment de la candidate déchue de la précédente présidentielle. 

Le scrutin de novembre 2008, qui a permis à Martine de prendre en main la destinée du PS, était chaotique et si peu démocratique. De là à faire un parallèle avec la Côte d’Ivoire de l’ami socialiste Gambo ce serait intellectuellement malhonnête…bien que…

Martine a su depuis le 26 novembre 2008, discréditer sa rivale qui, ne l’oublions pas, la devançait au premier tour des élections au poste de Premier Secrétaire. Il est toujours bon de se rafraîchir la mémoire : lors de cette confrontation électorale interne au PS, Ségolène Royal totalisait 42,5% des bulletins de votes exprimés, Martine Aubry 34,7%, et  Benoît Hamon les 22,8% restant. Ce scrutin s’était passé dans une ambiance délétère illustrée par ce slogan brandi par les éléphants :   «TSS ? Tout Sauf Ségolène».

Lire la suite… »

Publié dans Politique | Pas de Commentaire »

Ségolène est toujours là!

Posté par Tehonovahine le 12 septembre 2010

Chers amis, chères amies,

Je dénonce la destruction des droits à la retraite à 60 ans et à 65 ans .

C’est une régression sociale sans précédent, une atteinte grave à la sécurité sociale des Français et un cadeau injuste au capital qui va pouvoir faire main basse sur le pactole des retraites par capitalisation.

Il faut faire barrage à l’injustice criante de ce gouvernement qui enrichit les riches et qui fait payer les salariés qui travaillent depuis longtemps ainsi que les femmes qui vont basculer dans la précarité compte tenu de la baisse de leurs retraites.

Ségolène Royal

Présidente de Désirs d’Avenir

http://www.dailymotion.com/video/xermi7 

Publié dans Politique | 2 Commentaires »

Les cadres des partis de gauche écrasent les militants.

Posté par Tehonovahine le 6 janvier 2010

dmocratie.jpgJe suis lasse de lire ici et là, les positions prises par les cadres du PS. Je suis militante de base et suis « fiu » comme on dit ici en Polynésie de ne pas être écoutée et de voir nos « dirigeants » se comporter comme des chefs de bande. Je croyais tant à la démocratie….. Un exemple de mes lectures parmi d’autres, l’auteur de cet article dont j’ai oublié le nom, a écrit ce que j’aurais aimé écrire :

«  Ce matin, Vincent Peillon était l’invité de France Inter. Jusque là, rien que de très habituel. Il venait simplement essayer de se sortir de son conflit avec Ségolène Royal. En clair, comme le pense beaucoup de Français, je me fichais totalement de ce sujet : il y a bien d’autres sujets importants en ce moment dans l’actualité. Or, dans la seconde partie de l’émission, Peillon rappelait qu’il avait été élu à l’intérieur du parti par les militants et que le PS était un parti démocratique. 

Et là, aux alentours de la 13e minute, une auditrice, se prénommant Yvette, fit une intervention pour dire sa déception face au courant « Espoir à gauche », et en particulier face à la représentativité des militants en son sein. Elle affirma n’avoir jamais voté que pour son premier fédéral. Ne connaissant pas l’organisation interne du PS, je ne peux savoir moi-même si elle disait vrai ou pas. Elle se désola ensuite du consensus chez les cadres du parti sur l’oubli de la manipulation des votes du Congrès de Reims. 

Cependant, ce n’est pas mon sujet, mais la réponse de Vincent Peillon. Celui-ci affirma à l’auditrice que c’est elle qui était le symbole de l’effondrement moral du PS, en venant se plaindre à la radio de ce type de choses. J’étais éberlué. En effet, si tu diriges un parti démocratique, c’est que tu estimes que les militants de base sont importants. Il en est de même dans un syndicaliste ou un responsable associatif : le militant est à la base de tout. Sans lui, on n’existe pas. 

Or, c’est avec un mépris profond que le cadre l’écrasa de sa superbe. Ce type de comportement est à l’opposé de ma vision du politique. Pour moi, lorsqu’une personne qui a pris la peine de verser une cotisation et de s’engager suffisamment pour être dans un courant s’exprime publiquement, on lui répond poliment et avec respect, même si c’est pour lui expliquer qu’elle dit n’importe quoi. Il est vraiment dommage que des dirigeants de gauche aient ce type de réaction. 

J’espère que nos dirigeants politiques vont être capables de changer un peu. Si c’est pour faire du Sarkozy de gauche, ce n’est pas vraiment la peine, on est déjà servi…  »

Publié dans Politique | 1 Commentaire »

LA BOTTE SECRETE DE LA GAUCHE

Posté par Tehonovahine le 4 mai 2009

debora.jpg

 La gauche en Italie préfère une femme…bravissimo! Article lu dans ELLE.11 AVRIL 2009 

 L’Italie vibre pour le fabuleux destin de Debora Serracchiani ! Cette jolie brunette de 38 ans, avocate, conseillère provinciale et responsable locale du Parti démocrate (PD, centre-gauche) d’Udine, vient d’être propulsée candidate aux européennes, après une déclaration qui a enflammé le Web. Frange et visage enfantin – ce qui lui vaut une comparaison avec Amélie Poulain -, Debora, jusqu’alors inconnue, a prononcé ce discours électrisant le 21 mars, lors d’une assemblée du Parti démocrate. Une allocution de 12 minutes où, sur un ton ferme et malicieux, elle n’a épargné personne. « Nos dirigeants sont incapables d’avoir une ligne unique », a-t-elle lancé, face aux boss du PD, avant de descendre la politique de Silvio Berlusconi. Elle a été acclamée par la foule et le buzz a pris sur le Net. Son intervention a été vue des milliers de fois et les groupes de fans se sont multipliés sur Facebook. La gauche, en crise après la démission de son patron Walter Veltroni et écrasée par la popularité du Cavaliere, a vite réagi, annonçant la candidature de cette toute nouvelle icône aux élections du mois de juin. « Il y avait besoin de combler un vide », a simplement commenté Debora, étonnée par son succès.        J.A. 

Publié dans Politique | Pas de Commentaire »

123
 

Saint-Michel les Portes |
loi malraux versailles |
Projet Eco-citoyen - CIFA T... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pyramidemaslow
| Mairie de Grépiac
| miloudmedj